Le Hajj est l’un des cinq piliers de l’Islam. Son accomplissement est d’une importance capitale dans la vie du musulman car non seulement il est obligatoire pour celui qui peut l’accomplir mais aussi parce que sa récompense, s’il est effectué suivant la manière que le Prophète, , nous a enseigné, n’est autre que le Paradis.

L’Envoyé d’Allah, , a dit : « La `Umra efface les péchés commis dans l’intervalle la séparant d’une autre; et le Hajj pieusement accompli n’a d’autre récompense que le Paradis. » L’Envoyé d’Allah, , a dit encore : « Quiconque se rend à cette Maison (avec l’intention d’accomplir le Hajj) et s’abstient de dire des obscénités ou de commettre d’actes impudiques, reviendra (absous des péchés) tel qu’il était le jour où sa mère l’avais mis au monde ».

Nul doute également que le caractère singulier du hadj nécessite une préparation attentive et particulière. Occasion souvent unique dans une vie, elle est aussi l’un des points culminants de la vie du musulman qui quitte symboliquement cette vie présente pour répondre à l’appel de son Seigneur : labayka Allahouma labayk [Ô Allah, je viens en réponse à ton appel]. Cette Talbya, labayka Allahouma labayk, formule d’entrée en état de sacralisation qui sera répété souvent durant le pèlerinage, est aussi une formule de soumission.
En effet, durant son hadj, le musulman va plus que jamais se soumettre en essayant de respecter avec rigueur et perfection un certain nombre de règles pratiques et morales.
Cette courte période dans la vie du musulman va alors représenter la quintessence de la soumission à Allah, l’Unique, le Très-Haut, le seul digne d’adoration, mais aussi de la vie en communauté et fraternité. Bien insipide en deviendrait presque le retour à la vie quotidienne sauf pour celui qui sortit de cette école de la soumission revient purifier de ses pêchés et fort de la conviction que c’est sa vie toute entière qui doit être au Seigneur des univers.

hajj-ramadanDans cette perspective, il est nécessaire de s’astreindre à quelques règles de comportements avant de partir pour le hadj. Ces règles doivent être accomplis en gardant bien à l’esprit que c’est la satisfaction d’Allah qui est toujours le but ultime de nos actes.

Partir en paix en étant en paix avec soi-même et avec les autres. Faire son examen de conscience et bien établir son intention. Le Prophète,  , a dit que les actes ne valent que par l’intention.
Quelle est ton intention en partant accomplir le hadj ô fils d’Adam ? Cette question ne peut être évacuée en quelques secondes.
L’intention est non seulement un combat sur soi-même, sur ses passions négatives mais aussi une victoire sur le sentier d’Allah. L’intention est la clef du succès avant même que l’acte soit accompli. Combien verront leur hadj accepté par leur Seigneur, alors qu’ils n’auront pas quitté leur demeure ou encore auront du mettre un terme à leur voyage en route pour une raison souveraine !
Et combien encore verront leur pèlerinage agréé par les gens d’ici-bas et refusé par le Souverain, celui qui est sans associé !

S’acquitter des droits qu’ont les autres sur nous : régler ses dettes, rendre ce qui a été emprunté aux gens ou aux institutions, s’assurer que ceux dont nous avons la charge pourront subvenir à leurs besoins durant notre absence. Le Prophète, sur lui la paix et le salut, a dit : […] On ne peut commettre de péché plus grave que de négliger ceux qu’on doit nourrir » (rapporté par Abu Dawud).

Avoir les capacités ou les moyens d’effectuer le pèlerinage.Hajj

Les rites du pèlerinage devront être bien appris avant leurs accomplissements. Les savants ont considéré que la science ou le savoir qui permet au musulman d’accomplir ses actes d’adorations deviennent obligatoires à partir du moment où il se doit de les accomplir.
Pour cela, n’hésitez pas à lire des ouvrages spécialisés sur la question, à vous référer à notre dossier spécial sur le rite du pèlerinage, à interroger les gens de savoir et à vous éloigner des ignorants. Particulièrement pour les personnes qui ne sont pas arabophones, il serait tout à fait profitable d’essayer de mémoriser bien avant l’arrivée de la période du hadj, les sourates et invocations qu’il est préférable de réciter à ce moment.
Dans tous les cas, on évitera de marcher et de répéter en cœur des invocations criées par un guide, ceci est une innovation détestable. Il n’est pas interdit d’avoir un petit livre sur soi mais si l’on veut profiter pleinement des moments particuliers qu’offre le pèlerinage il faut savoir faire quelques efforts de préparation.

Emportez avec vous des vêtements corrects et n’oubliez pas que l’intention première du fils d’Adam en s’habillant est de couvrir sa nudité. Evitez donc les pantalons serrés ou moulants qui, bien qu’ils soient à la mode en Occident, ne répondent pas à cette première intention.